PIERRE AUGIER | PHOTOGRAPHE ALTERNATIF

pierre augier photographe

PIERRE AUGIER | PHOTOGRAPHE ALTERNATIF

Pierre Augier, 34 ans, résidant à Marlioz, charmant petit village à proximité d’Annecy en Haute Savoie – France. Passionné par le freeski et plus généralement les sports extrêmes d’action, il a commencé à photographier ses amis pratiquants en hors piste ou dans les snowparks il y a 10 ans,  alors que qu’il quittait sa Provence natale pour la Savoie.

En voulant garder des souvenirs de ses trépidantes aventures en montagne, il est vite devenu accro au reportage sportif et à la “culture ride”, alors il a décidé de provoquer un peu le destin, il s’est mis à suivre des riders professionnels sur chaque élément: la neige, l’eau, les airs, la boue ou encore les rues.

Depuis 10 ans, il travaille principalement pour la presse, les organismes touristiques, les équipementiers sportifs, marques de l’outdoor et des sports alternatifs.


Bonjour Pierre, peux­-tu nous en dire un peu plus sur ton dernier shooting à Poule Wakepark en quelques mots ? 

Salut ! Eh bien il se trouve que je connais bien Agathe et Robin, les patrons du tout jeune PWP, que j’ai pas mal photographié sur des planches à neige ces dernières années et qui sont avant tout des amis. Ce couple mignon s’arrache depuis deux ans pour créer ce Park qui me semble être pour eux autant la concrétisation d’une passion pour le wake, qu’un projet entrepreneurial alors j’avais envie de les aider comme je le pouvais. Au printemps Agathe m’a annoncé que des pros ­sans me donner les noms­ allaient venir rider chez eux, et qu’il fallait absolument que je vienne, j’ai donc répondu à l’invitation. On m’a expliqué que Daniel venait pour shooter un épisode de ses TAO Grom session, dans lequel il visite des spots et va àla rencontre de jeunes riders, et j’ai trouvé ça très cool qu’une star s’intéresse, ride et shoote avec des jeunes locaux!

Daniel et James on débarqué le lundi juste après le FISE. Ils étaient un peu naze du weekend, mais se sont tout de même sorti les doigts pour une grosse session shoot avec moi le lundi soir ce qui m’a permis de tester pour la première fois mon caisson étanche avec des flashs! Et tout s’est terminé autour d’un bon BBQ des familles. Le lendemain une tripotée de momes surmotivés ont débarqué au PWP et les deux stars ont passé la journée à les coacher/filmer sans oublier de leur faire une petite démo ! C’était très chouette, les gosses avaient des étoiles dans les yeux, ont sentait bien qu’ils se surpassaient pour attirer leur attention, c’était mignon !

james windsor par pierre augier

Quel élément principal veux tu mettre en avant quant tu prends une photo, le tricks, les couleurs, le background ou arrière plan et pourquoi  ?

Tout dépend du contexte et de l’objectif du shooting. En l’occurence, en action sport, hormis en trip ou je dois raconter une histoire, mon but est souvent de valoriser la performance et l’esthétique du rider, avec un penchant pour la seconde caractéristique. Et quand les deux sont réunis et que la photo est techniquement et artistiquement réussie, c’est ce qu’on appelle le «money shot» je crois! En cela, la photo de sport extreme ressemble à la chasse, la photo accrochée au mur remplace la tête de sanglier empaillée 🙂

Quel type de caméra, d’objectifs et de flash utilises-­tu principalement en sport extrême ?

La base est celle que j’utilise quotidiennement: des reflex Canons, et des zooms ou focales fixes selon le type de reportage. Après en action sport j’aime souvent déployer l’artillerie lourde: des gros flashs radiocommandé, et plus récemment donc un caisson étanche Ikelite qui est plutôt typé plongée, mais qui me permet d’utiliser les flashs en étant dans l’eau avec un module Aquatica Waterwizard que j’ai attendu pendant 6 mois… J’aime beaucoup utiliser les flashs en action sport car ils permettent d’isoler le rider et magnifier l’action de jour comme de nuit. Et dans l’eau, je trouve que ça biche encore plus !

TAO Session pierre augier

Pratiques-­tu le Wake ou les autres sports que tu illustres ?

Je suis une quiche en wake mais grâce au coaching soigné d’Agathe j’ai pris mes premières box l’an dernier et cette année un kicker, wahou! Bon sinon je suis assez fort en ski freeride avec des sacs photos de 20kg dans le dos, je vole en parapente (que je shoote un peu aussi) et je suis un ex véliplanchiste qui s’est converti au kitesurf y’a une poignée d’années et j’en suis devenu super accroc ! (Sport d’ailleurs que j’ai quasi pas shooté pour l’instant… la pour le coup je préfère poser l’appareil et rider quand les conditions sont réunies 🙂

Suivez Pierre Augier sur Facebook et Instagram 

L’intégralité de l’interview de Pierre Augier et des petite
astuces photos dans le second numéro
d’Unleashed France

Découvrez la vidéo Grom Session avec Daniel Grant sur #unleashedwakemag



Clear_1920X800